Refonte du cours primaire complémentaire et du cours supérieur par le Département de l'instruction publique

 


Écoliers de Rouville à L'Ange-Gardien.Année: 1956. © nd Auteur: O. Beaudoin. Commanditaire: nd . Référence: Archives Nationales du Québec, cote: E6, S7, P2797-56 .

[ 1956]

Le Département de l'instruction publique (DIP) fusionne les cours primaires complémentaire et supérieur pour former le cours secondaire public qui s'adresse aux élèves de 12 à 16 ans.

Par la même occasion, le gouvernement implante graduellement de nouveaux programmes au cours secondaire. Six options s'offrent aux graçons : le cours général, le cours commercial, le cours lettres-sciences, sciences-mathématiques, classique agricole et industriel. Pour les filles, cinq options deviennent possibles : le cours général, commercial, scientifique, classique et les arts ménagers. La refonte du cours secondaire permettra à un plus grand nombre d'étudiants d'accéder à l'université puisque le cours classique n'est plus la seule voie obligatoire.


En référence: Micheline Després-Poirier, Le système d'éducation du Québec, éd. Gaëtan Morin, 1995 p.52-53.

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle - Directeur: Jean-Herman Guay Perspective monde